Mises en garde

  • Ce site se veut un guide ou une référence contenant assez d’informations pour aider le pharmacien à prendre une décision éclairée. Cependant, ce guide ne remplace aucunement le jugement du professionnel de la santé.
  • Il importe de se rappeler que les valeurs de laboratoire aberrantes devraient être questionnées rigoureusement si elles n’ont vraiment aucun sens. Au besoin, il est pertinent de répéter une analyse de laboratoire.
  • En tant que pharmaciens, nous sommes biaisés et nous avons tendance à attribuer tous les problèmes du patient à ses médicaments. Cependant, il faut voir le patient dans son ensemble et penser que les anomalies des valeurs de laboratoire ne sont pas nécessairement dues aux médicaments ou que ceux-ci peuvent avoir contribué sans être l’unique cause. Selon la situation, le patient devrait tout de même être référé en cas d’anomalie significative.
  • Les valeurs normales des analyses de laboratoire peuvent varier selon les laboratoires d’analyse et selon les caractéristiques du patient (l’ethnie, le sexe, etc.). Les valeurs normales inscrites dans les tableaux sont à titre indicatif.

Comment utiliser ce site

  • Le site est conçu pour présenter le suivi des analyses de laboratoire par classes médicamenteuses.
  • Chaque fiche contient un tableau résumé expliquant brièvement le suivi des analyses de laboratoire permis par la Loi 41. Ces analyses sont marquées d’un carré vert indiquant «41 ».
  • Dans la barre de navigation à gauche, figurent d’autres tests de laboratoire qui ne peuvent être demandés avec la Loi 41, mais qui devraient possiblement être surveillés également.
  • Dans les sections respectives de chaque test, on retrouve plus de détails sur les recommandations de surveillance des valeurs de laboratoire, les raisons de cette surveillance, les risques et effets secondaires associés que l’on cherche à prévenir ou évaluer et la conduite suggérée par la littérature disponible.
NOTE: Sauf si indication contraire, les clairances à la créatinine (ClCr) sont calculées avec la formule de Cockroft-Gault.

Qui sommes-nous?

  • Nous sommes 5 amateurs de pharmacothérapie, de pharmacocinétique et de pharmacogénomique, finissants du Doctorat de premier cycle en pharmacie de l’Université de Montréal.
  • Dans le cadre de notre dernier cours, notre tâche consistait à élaborer un projet d’amélioration des pratiques pharmaceutiques.
  • Les pharmaciens communautaires ont désormais accès au Dossier Santé Québec (DSQ) et ils pourront bientôt prescrire certaines analyses de laboratoire. Nous voulions créer un outil pour faciliter la tâche de faire face aux nouvelles responsabilités professionnelles associées à ces changements de pratique.
  • Par contrainte de temps, nous avons sélectionné les 20 classes médicamenteuses les plus fréquemment rencontrées en pharmacie communautaire qui nécessitent des analyses de laboratoire.
*Le masculin est utilisé afin d’alléger la lecture.

Conception :
Antoine Cantin-Lafleur, étudiant en pharmacie, cohorte 2011-2015
Raphaël Coutu, étudiant en pharmacie, cohorte 2011-2015
Alexandre Mathieu, étudiant en pharmacie, cohorte 2011-2015
Annyse Pelletier, étudiante en pharmacie, cohorte 2011-2015
Mathieu Roy, étudiant en pharmacie, cohorte 2011-2015

Révision scientifique :
Stéphanie El-Chakieh, Pharm.D, M.Sc, pharmacienne